Ville d’Art et d’Histoire

gendarmerie

Saint-Laurent du Maroni, peuplé d’habitants aux origines multiculturelles, est situé à l’ouest de la Guyane, au bord du fleuve Maroni qui est la frontière naturelle entre la France et le Surinam.

Localisée à trente kilomètres de l’embouchure de l’océan Atlantique, elle s’étend sur près de 4000 km². L’originalité de Saint-Laurent du Maroni est d’être une ville de fleuve adossée à un immense territoire forestier.

La ville est célèbre dans beaucoup de mémoires pour être devenue l’implantation principale du bagne en 1880, lorsqu’elle devient commune pénitentiaire par décret, plus de vingt ans après sa fondation en 1857-58.

Pourtant, l’histoire de la commune de Saint-Laurent du Maroni ne remonte pas au temps du bagne, ni même à celui de la colonisation. Les premières occupations, attestées par des recherches archéologiques, remontent à 7000 ans et les sites archéologiques précolombiens, comme les roches gravées ou les champs surélevés, marquent le paysage.

Toute cette richesse et  la diversité patrimoniales de Saint-Laurent du Maroni se manifestent dans plusieurs héritages (le Camp de la Transportation, Patrimoine bâti, nature, gastronomie…)

Le label « Ville d’Art et d’Histoire » a été attribué à la Ville de Saint-Laurent du Maroni en 2007.

Photos